English French

           




   
   

 

                               

Text Size

Le bulletin

Le bulletin de la Société des Etudes du Lot est une parution trimestrielle publiée avec le concours du conseil général.



 

Sommaire des numéros depuis 1996 : 

  • Tome CXXXVII (année 2016)

● 4e  fascicule 2016 (Octobre-Décembre)

  • Françoise AURICOSTE, Histoire de la famille Delord de Pechfumat (Frayssinet-le-Gelat).
  • Jean BADIA et Catherine LENGLET, Navigateurs-armateurs négriers de Caussade en Quercy.
  • Max AUSSEL, Lettre de dénonciation visant le préfet deu Lot (1813).
  • Patrice FOISSAC, Eugène RASCOUAILLES †, L'école et la République à la fin du XIXe siècle : un témoignage quercynois inédit.
  • Liliane VANCAMPEN, Henri BRUNET†, Souvenirs de captivité et d'évasion d'Henri Brunet (Paris 1916-Eaubonne 2006).
  • Du 11 juin 1940 au 21 avril 1942.
  • Guylène SERIN, Sortie du 7 octobre à Flaugeac-gare, Espédaillac et Sainte-Neboule et compléments.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXVII (année 2016)

● 3e  fascicule 2016 (juillet-septembre)

  • Patrice FOISSAC, Colloque et exposition "Jean XXII" : quelques précisions et une mise au point...
  • Nicolas SAVY, comprendre la guerilla anglo-gasconne : 1376 entre Quercy et Rouergue.
  • Patrice FOISSAC, civilisation matérielle et vie quotidienne à Cahors au Moyen Âge: "les comptes fantastiques"de Bertrand de Vielcastel, 1495.
  • Pierre-Etienne BAUX, l'autre vainqueur de Marignan.
  • Jean BERGUES †; Andrée LEFAVRAIS RAYMOND †, fonds Marie-Rose Tricaud : deux articles inédits sur le château d'Assier.
  • Max AUSSEL, dénonciation de l'usure à Cahors sous le premier empire.
  • Laurent WIRTH1914-1918 : la jeunesse décimée.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    • Tome CXXXVII (année 2016)

● 2e  fascicule 2016 (avril-juin)

  • Nicolas SAVY,Guerre de Cent Ans en Quercy : lieux fortifiés périphériques.
  • Guylène SERIN,  Les sportelles de Rocamadour : regard d'un chercheur allemenad.
  • Joël SIMON, Pierre Laganne et Jacques-Martial Bessières, deux prêtres quercynois "bagnards" du Directoire.
  • Max AUSSEL, Trois chansons séditieuses du temps de la Restauration.
  • Frédéric RIVIÈRE, Le premier anniversaire de la Légion française des combattants à Cahors, 29, 30 et 31 août 1941.
  • Laurent WIRTH, Les Creyssois du Corps Franc Pommiès.
  • Jean-Jacques BOUQUIÉ, Le mystérieux châtelain.
    Jacques POULET, Héraldique quercynoise.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    • Tome CXXXVII (année 2016)

● 1e  fascicule 2016 (janvier-mars)

  • Jean-Pierre GIRAULT, la structure énigmatique de Beulat sur le causse de Floirac (lot).
  • François ARBELET, Histoire des archives de Gourdon.
  • Patrice FOISSAC, L'Hospitalet, "l'Hôpital de Dame Hélène": redécouverte d'un précieux document.
  • Jean-Jacques LAGASQUIE, La vie rurale en Quercy à la fin de l'ancien Régime : l'exemple de Marcillac.
  • Jean-Luc OBEIRENER †, le moulin comtal de Labastide-Fortunière, un exemple d'évolution fonctionnelle.
    (article précédé d'un hommage par P. Foissac)
  • Guylène SERIN, un patrimoine unique bien protégé?. Petite chronique du pont Valentré.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    • Tome CXXXVI (année 2015)

● 4e  fascicule (octobre-decembre 2015)

  • Max AUSSEL, l'affaire de Montfaucon (1815).
  • Géraldine FREY, Les Figeacois dans la Grande Guerre. Essai de micro-histoire.
  • Jean-Pierre BAUX, La rafle du 12 mai 1944 à Figeac.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      • Tome CXXXVI (année 2015)

● 3e  fascicule (juillet-septembre 2015)

  • Marina ESCOLA,  Jean Pierre LAGASQUIE : la grorre de la Sablière, commune de Quissac
  • Philippe CALMONT, La fortune des Figeacois à la fin de l'ancien régime.
  • Jacques CARRAL, Les frères Champollion en résidence surveillée à Figeac en 1816 et 1817.
  • Jean Jacques MAYSSONNIER, L'industrie de la conserve en Quercy à la fin du XIX° siècle.
  • Ernest CONTOU (1878-1967), Le voyage de Gambetta à Cahors
  • Guylène SERIN, Histoire religieuse de Rocamadour: un manuscrit anonyme inédit (1919--1946) 2° partie : les recensements.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      • Tome CXXXVI (année 2015)

● 2e  fascicule (avril-juin 2015)

  • Patrice FOISSAC,  « Miraculeuse réapparition, II » : le registre consulaire cadurcien de 1408-1409 (transcription et traduction des comptes en dépenses) deuxième partie
  • Max AUSSEL, L’affaire de Lavercantière en 1815.
    Guylène SERIN,Histoire religieuse de Rocamadour : un manuscrit anonyme inédit (1919-1946)
  • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    • Tome CXXXVI (année 2015)

● 1e  fascicule (janvier-mars 2015)

  • Étienne BAUX, " Cahors au siècle d'or quercinois, 1450-1550" de Patrice Foissac.
  • Jean GASCO, Marina ESCOLA, Jean Pierre GIRAULT et FRançois MOSER, Étude des céramiques trouvées dans la grotte de La Biscordine à Canteloube (Commune de Lacave, Lot).
  • Annick BAILLEUL, de l'Égypte au Quercy à l'époque mérovingienne. Découverte d'une ampoule de pèlerinage.
  • Philippe CALMON, Domination seigneurale et patrimoniale à Figeac avant et après le révolution.
  • Master Patrimoine Cahors promotion 2015, Les exploitants des ressources géologiques du Lot.
  • Géraldine FREY, 12 mai 1944, la rafle de Figeac puis la déportation. Témoignage.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      • Tome CXXXV (année 2014)

● 3e  fascicule (juillet-septembre 2014)

  • Philippe CALMON,  Foires et marchés autour de Figeac.
  • Patrice FOISSAC, "Une miraculeuse réapparition II" : le registre consulaire cadurcien de 1408-1409 (2° partie).
  • Corentin PEZET, Le monastère des Clarisses à Figeac.
  • André SALVAGE (†) , La verrerie de Douelle.
  • Jean Luc OBEREINER, Granges à absides et charpentes au sol à Floirac, du XV° au XXI° siècle.
  • Sortie du jeudi 7 août.
    Le centenaire de la Grande Guerre.
  • Recensement des bifaces du Lot.
    • ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      • Tome CXXXV (année 2014)

● 2e fascicule (avril-juin 2014)

  • Jean Pierre GIRAULT, jean GASCO et Patrick LASCAUX, Les découvertes archéologiques à la Coste (Puy d'Issolud), commune de Saint-Denis-Lès-Martel.
  • François ARBELET, Justice et société urbaine à Gourdon au temps de Philippe le Bel.
  • Patrice FOISSAC, Une miraculeuse réapparition : le registre consulaire cadurcien de 1518-1519 (seconde partie).
  • Patrice FOISSAC, Vins à Cahors ou vin de Cahors ? Quelques lumières sur le vignoble suburbain et le vin à la fin du Moyen Age.
  • Isabelle LAUR, Les Périé à Gourdon au XVIII° siècle : une famille de marchands qui cherche à accéder à l'Université ?
  • Alain FAUCON, Une clef de coûte de l'église de Salviac. Le grand miracle de saint Jacques le Majeur : La conversion de Josias.
  • Guy REVEILLAC, Marie-Rose Prunet-Tricaud
  • Procès-verbaux des séances.
  • ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXV (année 2014)

● 1e fascicule (janvier-mars 2014)

  • Jean Pierre LAGASQUIE, Deuc chapiteaux romans à Marcillac-sur-Célé.
  • Géraldine FREY, Familles patriciennes et comportements sociaux à Figeac à la fin de la guerre de Cent ans, d'après quelques actes notariés, Court essai de prosopographie.
  • Patrice FOISSAC, Une miraculeuse réapparition : le registre consulaire cadurcien de 1518-1519 (première partie).
  • Jacques BOUQUIE, Alain de Solminihac : translation de son corps et inventaire de ses effets personnels en 1791.
  • Philippe CALMON, La fonction publique à Figeac sous la monarchie absolue.
  • Robert LARUE, Orlinde en questions.
  • Notes de lecture
  • Procès-verbaux des séances.
    • ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXIV (année 2013)

● 4e fascicule (octobre-decembre 2013)

  • Patrice FOISSAC, Archéologie cadurcienne : un site majeur menacé.
  • Frédéric RIVIERE, Site archéologique de Carrade-Cajarc : un centre de production artisanale dans la vallée du Lot.
  • Patrice FOISSAC, Civilisation matérielle et vie quotidienne à Cahors au Moyen Age : quelques documents du XV° siècle.
  • Corentin PEZET, Saint-Thomas-Becket de Figeac.
  • Jean MINE, Le destin exceptionnel d'une vayracoise : sœur Louise Barrot (1864-1942)°
  • Jacques POULET, Identification du fond photographique de la SEL : un blason sculpté et brisé.
  • Notes de lecture
  • Sortie du 1° août à l'abbaye de Beaulieu-en-rouergue
  • Sortie du 20 octobre à Montcléra et Saint-Caprais.
  • Séance publique du 1° décembre.
  • Procès-verbaux des séances et de l'Assemblée générale 2013.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXIV (année 2013)

● 3e fascicule (juillet-septembre 2013)

  • Nicolas SAVY. Le renseignement tactique dans la défense des villes fortifiées (Quercy, Rouergue et zones limitrophes) pendant la guerre de Cent Ans.
  • LouisD'ALAUZIER †, Galiote de Vaillac, prieuré de l'Hôpital-Beaulieu 1634-1702.
  • Philippe ALBERT, Les seigneurs de Calamane.
  • Sortie du 9 juin en Périgord

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXIV (année 2013)

● 2e fascicule (avril-juin 2013)

  • Philippe CALMON, Villages, seigneuries, paroisses et communes dans le parc Régional des Causses du Quercy.
  • Guy ASTOUL. les contestations des dîmes en Quercy au XVIII° siècle
  • Jean Pierre LAGASQUIE, Aperçu sur l'architecture vernaculaire du causse de Marcillac-sur-Célé.
  • Edith BOUR, Gigouzac (2°partie et fin)
  • Procès-Verbaux des séances

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Tome CXXXIV (année 2013)

● 1e fascicule (janvier-mars 2013)

  • GILLES SERAPHIN, Gausbert, abbé chevalier de Moissac, et la descendance de l'archidiacre ingelbert.
  • JEAN PIERRE LAUSSAC, le terrier de Puybrun de 1670.
  • EDITH BOUR Gigouzac (1° partie)
  • Notes de lecture
  • Conseil d'administration : quelques départs.
  • Procès-Verbaux des séances

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXIII (année 2012)

● 1er fascicule (janvier-mars 2012)

  • Bibliographie de PIERRE DALON
  • PATRICE FOISSAC, Civilisation matérielle et vie quotidienne à Cahors au Moyen Âge : comptes
    de l’Hôpital Saint-Jacques, 1468-1469 (2ème partie et fin) 
  • FRANCOISE AURICOSTE, Communautés et paroisses du Haut-Quercy d’après les cahiers de l’abbé
    Rouquié (2ème partie) : le curé de village,les vicaires et les paroissiens.
  • PHILIPPE CALMON, La justice dans le marquisat de Lacapelle-Marival.
  • Séance publique du 6 décembre
  • Procès-Verbaux des séances

● 2° fascicule (avril-juin 2012)

  • NICOLAS SAVY, Négocier la paix avec les capitaines anglo-gascons. L'exemple de Capdenac (1377 et 1390)
  • CYRILLE DOUNOT, Une famille de juristes quercinois, les Dadine d'Auteserre.
  • FRANCOISE AURICOSTE, Communauté et paroisses du Haut Quercy d'après les cahiers de l'abbé Rouquié (3° partie) : la société.
  • Notes de lecture
  • PHILIPPE CALMON, La justice dans le marquisat de Lacapelle-Marival.
  • Procès-Verbaux des séances

● 3° fascicule (juillet-septembre 2012)

  • MICHEL LORBRANCHET, hommage à l'abbé Lemozi
  • JEAN PIERRE GIRAULT et VIRGINIE MOUSSET, travaux 2009 dans le bourg de Carennac. Observations archéologiques dans le village
  • MICKAEL GABIN, les Saintes Images et l'ornementation des églises : du concile de trente au synode d'Alain de Solminhac.
  • FRANCOISE AURICOSTE, Communautés et paroisses du Haut Quercy d'après les cahiers de l'abbé Rouquié (4° partie et fin) : les activités.
  • PHILIPPE CALMON, la réforme de l'impot foncier à défaut d'impot sur le revenu (Région de Figeac, 1880)
  • HELENE DUTHU-LATOUR, l'activité des Archives départementales en 2011.
  • Sortie du 3 juin à Toulouse
  • Sortie du 2 août à Bioule et Caussade.

● 4° fascicule (octobre-decembre 2012)

  • DELPHINE KUNTZ, Sandrine Costamagno, Jean Christophe Castel, l'exploitation alimentaire du renne dans le lot au cours des temps magdaléniens.
  • GUYLENE SERIN, l'inscription latine de l'Archidiaconé Saint Jean, siège de la Société des Études du lot.
  • LUCIANA ROUIRE, des marbres en Quercy.
  • Docteur MARC HEIB, L'assemblée provinciale de Quercy en 1889.
  • Sortie du 7 octobre en Bouriane.
  • Séance publique du 2 décembre.
  • Procès verbaux des séances.
  • Assemblée Générale du 6 décembre.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXXII (année 2011)

● 1er fascicule (janvier-mars 2011)
  • Jean Pierre GIRAULT et Valérie ROUSSER, Gagnac-sur-Cère, intervention archéologique dans la cave de la mairie
  • Béatrice BYE, Géniès: histoire de familles
  • Philippe CALMON, l'Eglise de Figeac sous l'ancien Régime
  • Etienne BAUX, en 1923, Payrac honore ses morts de la Grande Guerre.L'affaire Crubillé
  • Michel AUVRAY, Note de lecture:"Déserteurs, insoumis, réfractaires en Quercy"
  • Procès-verbaux des séance
● 2° fascicule (avril-juin 2011)
  • Robert LARUE, Bretenoux - Cornac: à propos d'Orlinde
  • Patrice FOISSAC, Civilisation matérielle et vie quotidienne à Cahors au Moyen Age: inventaire des biens du collège Pélegry, 15 novembre 1378
  • Nicolas SAVY, Las aiguas e la guerra: cours d'eau et mouvements tactiques pendant la guerre de cent ans. L'exemple des Anglo-Gascons dans la zone quercinoise
  • Gille de BLIGNIERES, Les Veyrières: un lignage protestant méconnu
  • Jean FLOURAC, Les paroisses de la châtellenie de Saint-Céré dans l'archiprêtré de Thégra. Chapellenies et prêtres obituaires. Un bénéfice fermement disputé: la chapellenie de Chatguié
  • A FAUCON, Deux oeuvres de Marthe Boyer-Breton à Salviac
  • Les photographies du fond de la SEL: appel aux sociétaires
  • Notes de lecture
  • Séance publique du 19 mars
  • Procès-verbaux des séances

Tome CXXXI (année 2010)

● 3° fascicule (juillet-septembre 2011)

 JEAB PIERRE GIRAULT Curieuse découverte à Nègre Garrigue sur la commune de Saint Jean Lagineste.
● VALERIE ROUSSET, La chapelle Notre-Dame de Rocamadour, le mur sud de la travée occidentale, étude archéologique du bâti
 PATRICE FOISSAC, civilisation matérielle et vie quotidienne à Cahors au Moyen Age: comptes de l'Hôpital Saint Jacques, 1468-1469 (1° partie)
● CHRISTOPHE GALINON, Le château de Saint-Dau
● HELENE DUTHU-LATOUR, l'activité des Archives départementales en 2010
● Sortie de printemps autour de Gaillac et Rabastens
● Sortie du 4 août sur la commune de Léobard
● Identification des photographies de la SEL, remerciements

● 4° fascicule (octobre-décembre 2011)); background-position-x: 50%;">

 In memoriam. PIERRE DALON
● FRANCOISE AURICOSTE, communauté et paroisses du Haut-Quercy d'après les cahiers de l'abbé Rouquié (1° partie)
● PIERRE FOISSAC, La contre-Révolution dans le Lot entre 1789 et 1799
● YVETTE MASBOU, Enquête sur le "marbre de Saint-Céré" de la tribune des chanoines de la cthédrale Saint-Etienne de Cahors (1734)
● Sortie d'automne autour de Caylus et Varaire.
● Retour sur la sortie d'été
● Procès-Verbaux des séances et de l'assemblée générale annuelle.
● Table des matières du tome CXXXII (2011)

  • Le mot du président, pp. 1-2
    Hubert (†) et Marc TUSSAC, Inventaire des chrysididae du département du Lot (2ème partie), pp. 3-14

  • Jean-Pierre GIRAULT, Oppidum du Puy-d’Issolud, (Vayrac) clous trouvés lors des recherches à la fontaine de Loulié, pp. 15-49

  • Marie-Rose TRICAUD, Les châteaux de Montal et d'Assier : influences réciproques, pp. 50-66

  • Jean FLOURAC, La confrérie des Pénitents bleus de Saint-Céré, pp. 67-82

Procès-verbaux des séances, pp. 83-88

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

● 1er fascicule (janvier-mars 2010)

● Le mot du président
● HUBERT (+) et MARC TUSSAC, inventaire des chrysididae du département du lot (2° partie)
● JEAN PIERRE GIRAULT, Oppidum du Puy-d'Issolud, (Vayrac) clous trouvés lors des recherches à la fontaine de Loulié
● MARIE ROSETRICAUD, Les chateaux de Montal et d'Assier: influences réciproques.
● JEANFLOURAC, La confrérie des Pénitents bleus de Saint-Céré
● Procès-verbaux des séances.

● 2° fascicule (avril-juin 2010)
  • Géraldine FREY, Les prénoms médiévaux à Figeac, pp.89-96
  • Jean-Luc OBEREINER, A propos de l’église de Lunegarde et d’un retable avec blason, pp. 97-119
  • René VIENET, Marie-Olympe de Gouges ?, pp. 120-121
  • Philippe CALMON, Figeac : du roturier taillable au citoyen contribuable, pp. 122-128
  • Jean GARIGUE, Vayrac au XIXe siècle : le passage d’un village rural à un bourg moderne, pp. 129-148
  • Tristan BUSSER, Les verriers du Quercy et le protestantisme, pp. 149-160
  • Claude LUFEAUX, Un site internet pour la Société des Études du Lot, pp. 161-165
  • Hélène DUTHU-LATOUR, L’activité des Archives départementales en 2009, pp. 166-167
  • Sortie du 6 juin en Agenais, pp. 168-169
  • Procès-verbaux des séances, pp. 171-176
● 3° fascicule (juillet-septembre 2010)
  • Jacques JUILLET, Glanes sur la vicomté de Brassac (950-1180) en Quercy-Turenne, pp. 177-198
  • Patrice FOISSAC, L’inventaire des biens de Géraud Durand, trolhier cadurcien, à l’aube de la guerre de Cent Ans, pp. 197-208
  • Anaïs COMET, Les forts villageois de l’ouest du Lot à la fin du Moyen Âge, état de la recherche, pp. 209-231
  • Romuald REGAGNAC, Les représentations de la République sur la place publique dans le Lot (1870-1914), pp. 232-249
  • Sortie du 5 août à Rouillac, Saint-Geniès et Penne, pp. 250-254
  • Bibliographie, pp.255-256
● 4° fascicule (octobre-decembre 2010)
  • Max AUSSEL, Les coutumes de Lavercantière
  • Nicolas SAVY, Les combats de Masclat et les Tuchins en Haut Quercy (1381)
  • Jean FLOURAC, Un curé procédurier
  • Philippe CALMON, L'Octroi à Figeac sous l'ancien Régime
  • Nicolas DARGEGEN, La Congrégation des soeurs de Saint Joseph, dites de l'Union de Sainte Colombe
  • Sortie du 3 octobre en vicomté de Turenne
  • Séance publique du 5 décembre
  • Procès-verbaux des séances

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXX (année 2009)

● 1er fascicule (janvier-mars 2009)

  • Patrice FOISSAC, Saint Anatole. Enquête sur un mystérieux évêque de Cahors, pp.1-8
  • Pierre DALON, Cahors. La cheminée gothique du Château du Roi, pp. 9-12
  • Jacques JUILLET, Les seigneurs de Miers (1049-1719), pp. 13-32
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (15ème partie), pp. 33-52
  • Philippe CALMON, L'état des sommes à imposer pour la communauté de Figeac pour 1754 (charges locales), pp. 53-62
  • Séance publique du 11 janvier 2009, pp. 63-64
  • Congrès 2009 de la Fédération historique Midi-Pyrénées (Cahors), pp. 65-66
  • Procès-verbaux des séances, pp. 67-71

● 2° fascicule (avril-juin 2009)

  • Nicolas SAVY, Le débat politique dans les assemblées consulaires (1345-1400. L'exemple du Quercy, pp.73-105
  • Géraldine FREY, Les métiers à Figeac au Moyen Age, pp. 106-110
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy, (16ème partie), pp. 111-136
  • Gilbert FOUCAUD (†) et Philippe CALMON, La confrérie de saint Crépin et saint Crépinien à Figeac, pp. 137-140
  • Tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, pp. 141-144
  • In memoriam : Gilbert Foucaud, p. 145
  • Procès-verbaux des séances, pp. 146-150

● 3° fascicule (juillet-septembre 2009)

  • J.P. GIRAULT et Michel CARRIERE, Fouilles de sauvetage dans le bourg de Floirac, pp. 151-178
  • Kachel LEVY, Le métier de peintre à Cahors aux XVIIe et XVIII1 siècles, pp. 179-184
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy, ( 17ème partie), pp. 185-197
  • Philippe CALMON, Corn et ses châteaux, pp. 199-204
  • Jean-Louis MAISONHAUTE, Victor Delbos et la philosophie, pp. 205-213
  • Patrice FOISSAC, Congrès de la Fédération historique de Midi-Pyrénées, pp. 215-218
  • Sortie du 6 août à Sauliac-sur-Célé, pp. 219-222

● 4° fascicule (octobre-décembre 2009)

  • Hubert et Marc TUSSAC, Inventaire des chrysididae du département du Lot (1ère partie), pp. 223-232
  • Jean-Pierre GIRAULT, Datation d’un sarcophage dans la crypte actuelle de l’abbatiale Sainte-Marie à Souillac, pp. 233- 236
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (18 ème partie), pp. 237-258
  • Sortie du 4 octobre dans le Cantal, pp. 259-260
  • Séance publique du 6 décembre, pp. 261-262
  • Procès-verbaux des séances, pp. 263-273
  • Table des matières du tome CXXX (2009), pp. 274-275
  • Bruno SABATIER, Catalogue des travaux contenus dans lestomes CXXI (2000) à CXXX (2009), pp. 276-301

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXIX (année 2008)

● 1er fascicule (janvier-mars 2008)

  • Patrice FOISSAC, Le mot du président, pp. 1-2
  • Jean-Pierre GIRAULT, Les monnaies trouvées au Puy d'Issolud (Saint-Denis-lès-Martel et Vayrac), pp. 3-34
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (onzième partie), pp. 35-44
  • Fabien SALDUCCI, Justice de proximité et proximité spatiale de la justice en Quercy (1750-1850), pp. 45-62
  • Patrice FOISSAC, Petit souvenir de guerre d'un "poilu" cadurcien, pp. 63-64
  • Pierre DALON, A propos des vitraux de l'église de Gorses, pp. 65-66
  • Philippe CALMON, Patrimoine et fiscalité à Figeac en 1945, pp. 67-69
  • Bibliographie, pp. 70-71
  • Procès-verbaux des séances, pp. 72-78

● 2° fascicule (avril-juin 2008)

  • Jean-Pierre GIRAULT, Le prieuré de Maradenou (Martel), pp. 81-101
  • Jean-François LARCHÉ, Pomarède. Un prieuré dépendant de La Sauve-Majeure, pp. 101-114
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (Douzième partie), pp. 115-132
  • Gilbert FOUCAUD, Sully à Figeac : Mythe ou réalité ?, pp. 131-136
  • Etienne BAUX, L'inauguration du Pont Louis-Philippe à Cahors (6 mai 1838), pp. 137-154
  • L'activité des Archives départementales en 2007, pp. 155-156
  • Procès-verbaux des séances, pp. 157-160

● 3° fascicule (Juillet-Septembre 2008)

  • Julien PHLIPPOTEAU, Rocamadour. Troubadours, cathares et pèlerins face à la peinture murale de l'Annonciation et de la Visitation, pp. 161-176
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy ( 13ème partie) pp. 177-189
  • Jerzy KOLENKO, Jacques Malinowski et son activité à Cahors, pp. 191-206
  • Jean-Pierre BAUX, A propos du 100ème anniversaire du monuments aux morts de la guerre 1870-1871 à Figeac, pp. 207-232
  • In memoriam : André Salvage (1917-2008), p. 233
  • Sortie du 8 juin en Corrèze (Aubazine), pp. 234-237
  • Sortie du 7 août (Bach), pp. 238-239

● 4° fascicule (Octobre-Décembre 2008)

  • Jean-Pierre GIRAULT, Recherches à la fontaine de Loulié (Saint-Denis-les-Martel). Nouveaux éléments sur la bataille d'Uxellodunum, pp. 241-280
  • G. FOUCAUD et L. ROUSSILHES, Figeac. La "grotte" de Saint-Sauveur, pp.281-288
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (14ème partie) pp. 289-312
  • Sortie du 5 octobre en Bouriane (Salviac, Dégagnac, Concorès, Rampoux), pp.313-316
  • Une thèse sur les collèges universitaires de Cahors et Toulouse aux XIVe et XVe siècles, p. 317
  • Procès-verbaux des séances, pp. 318-325
  • Table des matières du Tome CXXIX (2008), pp. 326-327

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXIII (année 2007)

● 1er fascicule (janvier-mars 2007)

  • Valérie ROUSSET, Evaluation archéologique d’une maison, pp. 1-16
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (septième partie), pp. 17-36
  • J.P. LAUSSAC et L. GRILLON, Reconnaissances faites, en 1671, par les consuls de la bastide de Puybrun aux commissaires royaux, pp. 37-52
  • A.M. PÊCHEUR et H. KEMPLAIRE, Une oeuvre des Tournié à Gluges ?, pp. 53-57
  • Philippe CALMON, Figeac. La faillite d’une banque locale dans les années 1920, pp. 58-62
  • M.R. SERONIE-VIVIEN, Etude pétrographique des silex aziliens de l’abri Murat (Rocamadour), pp. 63-72
  • Bibliographie, pp. 73-74
  • Procès-verbaux des séances, pp. 75-79

● 2° fascicule (avril-juin 2007)

  • Patrice FOISSAC, La paroisse de Salviac en 1388-1389, d'après les comptes de G. de Saint-Clair, pp. 81-110
  • Nicolas SAVY, Une femme adultère à Martel en 1354-57, pp. 111-120
  • Marguerite GUELY et J.-P. GIRAULT, Quelques éléments archéologiques concernant le prieuré de Barbarou à Martel, pp. 121-130
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (huitième partie), pp. 131-146
  • Denis FOISSAC, La maréchaussée du Quercy dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, pp. 147-160
  • Sortie du 3 juin à Albi, pp. 161-162
  • Bibliographie, pp. 163
  • Procès-verbaux des séances, pp. 164-168

● 3° fascicule (juillet-septembre 2007)

  • Nicolas SAVY, Le cadre d'action des consulats urbains du Quercy en guerre (1345-1445), pp. 169-180
  • Pierre DALON, Le culte de saint Eutrope dans le diocèse de Cahors (XIIIe-XXe), pp. 181-194
  • Gilbert FOUCAULT, Le canal de Figeac. Une ébauche de son histoire, pp. 195-198
  • Gilbert FOUCAULT, Le canal de Figeac et les contestations postrévolutionnaires, pp. 199-200
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (neuvième partie), pp. 201-218
  • Philippe CALMON, Fiscalité et contestation au XVIIIe siècle en Haute-Guyenne, pp. 219-229
  • Jean-Pierre LAUSSAC, Le second colloque "Bastides et abbayes" de Puybrun (9 juin), pp. 230-232
  • Bibliographie, p. 233
  • Sortie du 2 août en Quercy Blanc (Cézac), pp. 234-240

● 4° fascicule (octobre-décembre 2007)

  • Jean LARTIGAUT, L'église Saint-Chignes, commune de Lherm, pp. 241-244
  • Gilbert FOUCAULT, Les pénitents bleus de Figeac. Résurgence et disparition (1806-1905), pp. 245-252
  • Jacques JUILLET, Pourquoi "La Pannonie" sur le causse de Gramat, pp. 253-264
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (dixième partie), pp. 265-294
  • Etienne BAUX, Quelle place pour les femmes dans la Société des Etudes du Lot ?, pp. 295-297
  • Sortie du 7 octobre (Saint-Michel de Bannières, Puy d'Issolud, Floirac, Tauriac), pp. 298-300
  • Séance publique du 2 décembre 2007 Les fouilles archéologiques des Allées Fénelon à Cahors), pp. 301-309
  • Procés-verbaux des séances, pp. 310-317
  • Table des matières du Tome CXXVIII, pp. 318-320

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXVII (année 2006) 

● 1er fascicule (janvier-mars 2006)

  • Géraldine FREY, Régimes dotaux à Figeac au XVème siècle, pp. 1-22
  • Nicolas SAVY, La prise de Fons en 1356. Cajarc face à la menace anglaise, pp. 23-42
  • Tristan BUSSER, Les verriers au bois du Quercy (troisième partie), pp. 47-68
  • Adrien VIGUIÉ, L'identité quercynoise aujourd'hui. Étude sur les représentations du Quercy, pp. 69-70
  • Hélène DUTHU, L'activité des Archives départementales en 2005, p. 71
  • Bibliographie, p. 72
  • Procés-verbaux des séances, p. 73

● 2° fascicule (avril-juin 2006)

  • Patrice FOISSAC, Le collège Saint-Michel de l'Université de Cahors, pp. 81-86
  • Pierre DALON et Valérie ROUSSET, L'église Saint-Aignan de Valprionde, pp. 87-102
  • Tristan BUSSER, Les verriers au bois du Quercy (quatrième partie), pp. 103-126
  • Gilbert-Robert DELAHAYE, Le décor peint de croix et de candélabres du puits de la Garissal à Teyssieu, pp. 127-1370
  • Étienne BAUX, Le radicalisme dans le département du Lot (1965-1981) pp. 137-148
  • Sortie du 11 juin en Périgord, pp. 149-150
  • Bibliographie, pp. 151-153
  • Procés-verbaux des séances, pp. 154-159

● 3° fascicule (juillet-septembre 2006)

  • Patrice FOISSAC, Une péripétie de la guerre de Cent Ans en Quercy : rapt et rançon d'un adolescent à Puy-l'Evêque, pp. 161-168
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (cinquième partie), pp. 169-190
  • Paulette AUPOIX, A Cahors en 1698. Les rebondissements d'un arrangements à l'amiable après une agression, pp. 191-196
  • Philippe CALMON, Le crédit dans le figeacois sous l'Ancien Régime, pp. 197-206
  • Étude du Master Patrimoine : les photographies sur plaques de verre de la Société des Études du Lot, pp. 207-218
  • Sortie du 3 août (Deux châteaux de la Vvallée du Lot : Larnagol et Conduché), pp. 219-226
  • A propos d'un article publié dans le magazine Dire Lot, pp. 227-228
  • In memoriam : Raymonde Bénard, p. 229
  • Les maisons du Moyen Age. Colloque de Cahors (juillet 2006), p. 230
  • Bibliographie, pp. 231-232

● 4° fascicule (octobre-décembre 2006)

  • Jean LARTIGAUT (+), Le réseau paroissial autour de Labastide-Murat et de Montfaucon au Moyen Age, pp. 233-266
  • Tristan BUSSER, Les verreries au bois du Quercy (sixième partie), pp. 267-296
  • Gilbert FOUCAULT, La Chapelle Saint-Jacques de Notre-Dame du Puy à Figeac, pp. 297-298
  • Sortie du 1er octobre (Saint-Céré et Château de Montal), pp. 299-302
  • Séance publique du 3 décembre, pp. 303-304
  • Procés-verbaux des séances, pp. 205-214
  • Bibliographie, p. 314
  • Table des matières du tome CXXVII (2006), pp. 315-316

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXVI (année 2005)

● 1er fascicule (janvier-mars 2005)

  • Gilbert FOUCAUD, Notes sur Figeac à la fin de la guerre de Cent Ans, pp. 1-6
  • Alexandre MARTINEZ, "Cahorsins" : un problème historique, pp. 7-24
  • Valérie ROUSSET, Le moulin du Saut à Gramat, pp. 25-48
  • Philippe CALMON et François TAYRAC, Le compoix de Saint-Perdroux établi à partir de 1643, pp. 49-56
  • Jean-Jacques LAGASQUIE, Les pays du "Sud" sous le regard d'un touriste français de la première moitié di XIXème siècle, pp. 57-68
  • André SALVAGE, Les réfugiés juifs allemands et le département du Lot de 1933 à 1935, pp. 69-75

● 2° fascicule (avril-juin 2005)

  • In mémoriam : Micheline Thouvenin, pp. 81-82
  • Michel LORBLANCHET, A propos du film documentaire "Homo sapiens", pp. 83-87
  • Patrice FOISSAC, Le collège de Rodez de l'Université de Cahors et son évolution médiévale, pp. 89-103
  • Patrice FOISSAC, Un article inédit du chanoine Albe "Le Collège de Rodez en 1501-1502", pp. 104 à 114
  • Hugues DEDIEU, Les implantations de "Frères Mineurs" dans l'ancien diocèse de Cahors, des origines à la Révolution, pp. 115-138
  • Christiane CAZARD, A propos du cachet-matrice gallo-romain de Camboulit, pp. 139-144

● 3° fascicule (juillet-septembre 2005)

  • Hélène DUTHU, Bibliographie des travaux de Jean Lartigaut, pp. 161-178
  • Tristan BUSSER, Les verriers au bois du Quercy (première partie), pp. 179-208
  • Nicolas SAVY, Le travail des femmes dans les chantiers de fortification urbains du Quercy, pp. 209-218
  • Philippe CALMON, Notes sur la vie de deux communautés villageoises de la vallée du Célé à la fin de l'Ancien Régime : Béduer et Boussac, pp. 219-226

● 4° fascicule (octobre-novembre 2005)

  • Étienne BAUX, Le Lot et le loi de séparation, pp. 241-258
  • Tristan BUSSER, Les verriers au bois du Quercy (deuxième partie), pp. 259-294
  • Gilbert FOUCAUD, Un historien de Figeac bien oublié : le chanoine Ducros, pp. 295-302

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXV (année 2004) 

● 1er fascicule (janvier-mars 2004)

  • Patrice FOISSAC, Le collège Pélegry de Cahors aux XIVe et XVe siècles. Première époque, pp. 1-19
  • Jacques POULET, A propos des armoiries du collège Pélegry, pp. 19-22
  • Philippe CALMON, Féodalité, seigneurie et propriété multiple, pp. 23-32
  • Gilbert FOUCAULT et Régis NAJAC, Une vervelle aux armes des Cardaillac, pp. 33-34
  • Pierre DALON, Un exemple du fonctionnement du service de santé aux Armées sous Louis XV, pp. 35-38
  • Gilbert FOUCAULT et Louis ROUSSILHES, Routes et ponts à la fin du XVIIIe siècle. Création de la route d'Auvergne de Figeac à Bagnac, pp. 39-38
  • J.-A. FLOURAC, Un député de la noblesse aux États Généraux du Quercy. Antoine de Plas de Tanes, seigneur de Montal, pp. 49-66

● 2° fascicule (avril-juin 2004)

  • Patrice FOISSAC, Le collège Pélegry de Cahors aux XIVe et XVe siècles. Deuxième époque (après 1420), pp. 81-102
  • Gilbert FOUCAULT, Figeac. Nouveaux textes pour l'histoire de l'hôtel de Balène et des Balène , pp. 103-112
  • J.-A. FLOIRAC, Le citoyen Bousquet, curé constitutionnel de Saint-Céré et la paroisse Sainte-Spérie, pp. 113-136
  • Étienne BAUX, "L'attentat" de Lacapelle-Marival, le 5 aout 1883 'une élection cantonale mouvementée), pp. 137-150
  • Pierre DALON, Un ouvrage méconnu sur la guerre 1914-1918 : "Souvenirs de campagne du 131e Territorial de Cahors", pp. 151-158

● 3° fascicule (juillet-septembre 2004)

  • Patrice FOISSAC, Le collège Pélegry de Cahors aux XIVe et XVe siècles. Troisième partie : les hommes, pp. 169-198
  • Marie-Rose TRICAUD, Le château d'Assier en Quercy (position de thèse), pp. 199-216
  • Philippe CALMON, Les tentatives de réformes de l'Ancien Régime en Quercy et à Figeac (première partie), pp. 217-232
  • Pierre DALON, Une fête nationale éphémère : la Saint-Napoléon, pp. 233-238
  • Jean-Baptiste LAUSSAC, Compte-rendu du 1er colloque de la Bastide de Puybrun, pp. 239-240

● 4ème fascicule (octobre-décembre 2004)

  • Pierre DALON, In memoriam, Jean Lartigaut, pp. 249-252
  • Nicolas SAVY, Un chantier de fortification à Martel en 1335-1356, pp. 253-271
  • B. et G. DELLUC, Saint Bernard de Menthon. Deux représentations innatendues à Carennac et Cadouin, pp. 273-280
  • Philippe CALMON, Les tentatives de réformes de l'Ancien Régime en Quercy et à Figeac (seconde partie), pp. 281-292
  • Mgr Jean ROCACHER, Deux photographies de Rocamadour contemporaines des restaurations de l'abbé Chevalt, pp. 293-302
  • G. FOUCAULT et R. NAJAC, Sur deux sportelles de Rocamadour trouvées à Capdenac-le-Haut, pp. 303-305
  • C. LEMAIRE et G. MAYNARD, Lions en Quercy, pp. 306-308

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXIV (année 2003) 

● 1er fascicule (janvier-mars 2003)

  • Guy MAYNARD et Greta INGELS, Quelques précisions sur les pèlerinages judiciaires à destination de Rocamadour, pp. 1-18
  • Marguerite GUÉLY, Martel et les vicomtes de Turenne : la visite de François de Javel, sénéchal du vicomte, en 1655, pp. 19-42
  • Simone FOISSAC, Un exemple d'administration départementale sous la Restauration, pp. 43-54
  • Didier LAPORTE, Essai de toponymie sur la commune de Béduer, pp. 55-64

● 2° fascicule (avril-juin 2003)

  • Claude AMARTIN, L'église romane de Gluges (Martel), pp. 81-88
  • Dominique SOUYET, Le factum de 1283-1284. Uttime tentative de l'évêque de Cahors contre la toute puissance du consulat, pp. 89-95
  • Nicole SAVY, La défense des fortifications de Cahors pendant la seconde moitié du XIVème siècle, pp. 97-108
  • Hubert DELPON, Lot, terre de révolution. Première partie : fin de 1789-début de 1792, pp. 109-122
  • Etienne BAUX, Le Lot vers 1850, pp. 123-135
  • Michèle THOUVENIN, Secours prévus pour les survivants de la Grande Armée sous le second Empire à Cahors, pp. 137-144
  • Alexander WEATHERSON, Un lotois au chevet de Donizetti, pp. 145-148

● 3° fascicule (juillet-septembre 2003)

  • Jean LARTIGAUT, Entre deux courtines de châteaux. Une frontière entre Périgord et Quercy au Moyen Age ?, pp. 161-182
  • Nicolas SAVY, Le renseignement à Martel au début de la guerre de Cent Ans, pp. 183-208
  • Hubert DELPON, Lot, terre de révolution. Deuxième partie : 1793-1799 : le temps des refus, pp. 209-220
  • Micheline THOUVENIN-CROUZAT, Les hôpitaux militaires au XVIIIème siècle dans le Quercy, pp. 221-222
  • Guy MAYNARD, Trois outils néolithiques trouvés à Mayrac, pp. 223-228

● 4° fascicule (octobre-décembre 2003)

  • Jean-Pierre LAGASQIE, Le dolmen des Aguals (communes de Gréalou-Montbrun), pp. 241-250
  • Juliette LOBRY, Le château de Castelnau-Bretenoux au XIXème siècle (Destin d'un monument historique), pp. 251-280
  • Pierre DALON, Les mésaventures de la châsse-reliquaire de l'Hospitalet pp. 281-284
  • Jean-Jacques MAYSSONNIER, Trois semaines de négoce de truffes en 1914 (Sté Chambon et Marrel de Souillac), pp. 285-298

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXIII (année 2002) 

● 1er fascicule (janvier-mars 2002)

  • Valérie ROUSSET et Didier RIGAL, Le château des Cardaillac à Saint-Cirq-Lapopie, pp. 1-34
  • Guy MAYNARD, Un aménagement troglodytique à la Chapoulie, commune de Sarrazac, pp. 35-44
  • Paulette AUPOIX, Les amours agitées d'un marchand de Figeac au XVIIe siècle, pp. 45-52
  • Jacques-Joseph CHAMPOLLION : « Les vingt premières années de ma vie » (transcription du texte intégral par Michel Fauré), pp. 53-70

● 2° fascicule (avril-juin 2002)

  • Jean-Pierre LAUSSAC et Didier GRILLON, Le prieuré Notre-Dame de la Grange à Puybrun, pp. 81-96
  • Valérie ROUSSET, Le castrum de Larnagol, pp. 97-134
  • J.-A. FLOIRAC, Résistances populaires dans la châtellenie de Saint-Céré au XVIIIe siècle, pp. 135-145
  • Philippe CALMON, Le pouvoir local à Figeac à la fin de l'Ancien Régime, pp. 147-151

● 3° fascicule (juillet-septembre 2002)

  • Jean ROYERE, Esquisse géologique du pays bourian, pp. 161-178
  • Max AUSSEL, Trois lettres de rémission concernant la campagne de Rodrigo de Villandrado en Quercy (1437-1438), pp. 179-188
  • Marie-Paule BAUDIENVILLE, Les peintures de l'église de Cazes (commune de Puy-l'Éveque), pp. 189-200
  • Ghislaine LEGRAND, Les architectes départementaux du Lot au XIXe siècle, pp.201- 216
  • Gilbert FOUCAULT, Pierre Loti, parents, paysages et aventures en Quercy, pp. 217-224

● 4° fascicule (octobre-décembre 2002)

  • Jean BERGUE et Juliette LOBRY, La frise de l'église d'Assier, pp. 233-266
  • Pierre DALON, Un saint guérisseur du Quercy : saint Aureil, pp. 267-282
  • Micheline THOUVENIN-CROUZAT, Les survivants de la Grande Armée à Cahors durant le Second Empire, pp. 283-288
  • Marie-Paule BAUDIENVILLE, A propos de l'église Saint-Sernin de Cazes, pp. 289
  • Caecilia GRISON, Une hâche néolithique découverte aux Arques, pp. 290-292
  • Table des matières du tome CXXIII (2002), pp. 311-312

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXII (année 2001) 

● 1er fascicule (janvier-mars 2001)

  • V. ROUSSET, La chapelle des Pénitents bleus de Luzech, pp. 1-120
  • J.-A. FLOURAC, Essai pour servir à l'origine de toponymes de Prudhomat (Bonneviole) et de quelques autres lieux, pp. 21-34
  • J. JUILLET, Les Luquet du Chaylar, pp. 35-84
  • V. ROUSSET, P. DELADERRIERE, Note sur les vestiges d'un décor peint de la fin du XVIe siècle à Cahors, pp. 85-86

● 2° fascicule (avril-juin 2001)

  • G. FOUCAULT, L. ROUSSILHES, La fontaine des bénédictins de Figeac, pp. 97-104
  • M. AUSSEL, Des choses mémorables advenues à Cahors et pays de Quercy en l'an 1428 (étude critique de trois textes), pp. 105-128
  • P. DALON, Saint-Perdroux, l'ermite de Cambayrac, pp. 129-148
  • H. BOUYSSOU, L'entre deux guerres (1919-1939). Période de transition et de mutation, pp. 149-170

● 3° fascicule (juillet-septembre 2001)

  • J.-A. FLOURAC, Essai pour servir à l'histoire des origines de Bonneviole et quelques autres lieux. II. Les barons de Castelnau, pp. 183-194
  • D. SOUYET, Le pariage de Cahors en 1307 : un acte inévitable, pp. 195-204
  • F. AURICOSTE, La seigneurie des Junies au XVIe siècle au temps de Morlhon et de Jean du Pré, poète et guerrier, ami de Hugues Salel, pp. 205-218
  • M. THOUVENIN-CROUZAT, Antoine Bouscary, un "homme d'affaires" dans le Quercy au XVIIIe siècle, pp. 219-232
  • G. MAYNARD, Evolution de la société souillagaise au XIXe siècle, pp. 233-246
  • J.-L. CARDINAUD, Marthe Henneberg : compagne et lissier de Jean Lurçat, pp. 247-258

● 4° fascicule (octobre-décembre 2001)

  • E. BAUX, Autour d'Uxellodunum, histoire et mémoire, pp. 279-290
  • G. FOUCAULT, Saint-Sauveur de Figeac au XVème siècle. Quelques détails, pp. 291-302
  • J.-P. GIRAULT, Observations archéologiques dans le bourg de Carennac, pp. 303-322
  • M. THOUVENIN-CROUZAT, Aperçu sur la vie d'un notaire rural au XVIIIème siècle, pp. 323-330
  • J.-P. ARBELET, Cahors vu par un jeune enseignant parisien à la fin du XIXème siècle, pp. 331-333
  • J.-C. GARRRETA, La bibliothèque diocésaine de Cahors, pp. 334
  • P. SOURZAT, Quelques repères pour l'étude de la flore du Lot, pp. 335-340

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXXI (année 2000) 

● 1er fascicule (janvier-mars 2000)

  • J. LARTIGAUT, Des Valperga piémontais en Quercy (XIVe et XVè siècles, pp. 1-4
  • P. FERTÉ, Patrimonalité des chaires et dynasties universitaires du XVIè au XVIIIè siècles. Quelques exemples cadurciens, pp. 5-17
  • B. GATIGNOL, Le capitaine Rieu de Lantis ou la vie d'un hobereau quercynois au XVIIè siècle, pp. 19-28
  • M. THOUVENIN-CROUZAT, Levée et passages des troupes dans le Lot en 1792-1793-1794, pp. 29-37
  • P. BABOULET-FLOURENS, Les monuments aux morts de la Première guerre mondiale et la société lotoise, pp. 39-60
  • E. BAUX, Matériaux pour l'histoire quercynoise. Epoque contemporaine, pp. 61-68

● 2° fascicule (avril-juin 2000)

  • A. IPIENS, L'abri orné paléolithique de Lagrave à Faycelles, pp. 79-82
  • T. PATAKI, Notes sur Aurillac et ses glacis défensifs au début de la guerre de Cent Ans (1345-1362), pp. 83-98
  • M. AUSSEL, Duel à Mort sur les bords du Céou (Concorès, janvier 1402), pp. 99-104
  • P. DALON, Les croix de pierre du Quercy. Epigraphie, iconographie, pp. 105-124
  • P. CALMON, Quelques observations sur l'économie figeacoise à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, pp. 125-136
  • H. DE WARREN, L'abbé Pierre Ventach (Contribution à l'histoire des prêtres réfractaires sous la Révolution), pp. 137-148

● 3° fascicule (juillet-septembre 2000)

  • G. MAYNARD, Contribution à l'inventaire des mégalithes du Lot, pp. 161-198
  • G. FOUCAUD, La Brauhnie, coeur du Parc régional des Causses du Quercy, pp. 199-208
  • G.-R. DELAYE, Une dalle tumulaire trouvée à Teyssieu, ornée d'un disque porté par une lampe, pp. 209-216

● 4° fascicule (octobre-décembre 2000)

  • J.-P. GIRAULT, La fortification médiévale du Pigeon-Haut, commune de Souillac, pp. 239-274
  • M. LORBLANCHET, Les mystères de la grotte Mazet à Cougnac, pp. 275-320.
  • G. FOUCAULT, Ex-voto propitiatoire sur une croix de Corn, pp. 321-324.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXX (année 1999)

● 1er fascicule (janvier-mars 1999)

  • J. LARTIGAUT, Les voyage de Jean Drulhe, prêtre de Lauzerte (1484-1487), pp. 1-14
  • J.-L. OBEREINER, La bibliothèque cathare de Vers et le "château cathare" de Béars en 1254, pp. 15-25
  • G. MAYNARD, Possessions martelaises de l'abbaye d'Obazine au XIVè et XVè siècles, pp. 27-35
  • C. BARET, Sépultures médiévales à l'ancien prieuré de la Lécune (Saint-Paul de Loubressac), pp. 37-50
  • M.-R. TRICAUD, A propos du château d'Assier : avis de recherche, pp. 51-60
  • E. BAUX, Matériaux pour l'histoire quercynoise. Epoque contemporaine, pp. 61-66

● 2° fascicule (avril-juin 1999)

  • C. LEMAIRE et P. RAUX, La grotte sépulcrale ornée de la Devèze à Durbans, pp. 84-87
  • A. LEFAVRAIS-RAYMOND, Géologie de Puy Blanc (commune de Cambes), pp. 88-92
  • M. AUSSEL, Dégagnac menacé d'excommunication (décembre 1371), pp. 93-95
  • G. MAYNARD, La paroisse de Saint-Hilaire du Bastit (commune de Pinsac), pp. 97-130
  • J.-P. GIRAULT, Mémoire rédigé par Jean-Baptiste Cessac suite à sa révocation, pp. 131-14
  • P. AUPOIX, Aurélie Estival. Une féministe avant l'heure, pp. 146-150

● 3° fascicule (juillet-septembre 1999)

  • J. FAVAREL, Etude d'un lot de restes paléolithiques de la commune de Gignac, pp. 169-171
  • G. MAYNARD, Le dolmen des Sadouilles à Flaujac-gare, pp. 172-174
  • H. DE WARREN, La cheminée monumentale de l'ancien prieuré de Carennac, pp. 175-191
  • J.P. GIRAULT et M. GUELY, Martel. Aménagement curieux du rez-de-chaussée de la maison de Blanat, pp. 193-206
  • Ph. CALMON, Les notaires de la région de Figeac et leur clientèle rurale à la fin de l'Ancien Régime, pp. 207-230

● 4° fascicule (octobre-décembre 1999)

  • G. MAYNARD, Dolmen au tumulus du Cloup obscur, commune de Flaujac-gare, pp. 249-253
  • M. AUSSEL, Testament de Vidal La Griffolet, bourgeois de Gourdon, en 1348, pp. 255-262
  • G. RONGIERES, L'ancien retable de la chapelle Notre-Dame de Rocamadour, pp. 263-300
  • Ph. CALMON, A propos de Charles Boyer et de Figeac, pp. 301-302
  • Table des matières du tome CXX (1999), p. 319
  • R. CHICHE, Catalogue des travaux contenus dans les tomes CXI (1991) à CXX (1999), p. 321

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tome CXIX (année 1998)

● 1er fascicule (janvier-mars 1998)

  • P. BRILLANT et J.P. GIRAULT, Découverte d'un biface à Bétaille, pp. 1-6
  • Valérie ROUSSET, Le portail nord de la cathédrale de Cahors : le chantier de sa réouverture. Etude archéologique, pp. 7-42
  • Guy MAYNARD : Les possessions de l'abbaye d'Obazine dans le bassin de la Tourmente après la guerre de Cent Ans, pp. 43-54
  • Louis-François GIBERT : Costerade, La Fontade et Coupiac aux Archives de Dordogne, pp. 55-70
  • Paulette AUPOIX : Quelques remarques sur la démographie de Payrac aux XVIIè et XVIIIè siècles, pp. 71-76
  • Christiane CONSTANT-LE STUM : Les activités des Archives départementales en 1997

● 2° fascicule (avril-juin 1998)

  • J.P. GIRAULT et P. BRILLIANT, Découverte de sépultures sous les remparts de Creysse, pp. 85-122
  • Gilbert FOUCAUD, Quelques incertitudes sur le retable d'Artix (Sénaillac-Lauzès), pp. 123-128
  • Ph. DELADERRIERE et J. POULET, Un monogramme peu commun à Castelnau-Montratier, pp. 129-130
  • Philippe CALMON, Papiers de famille au XVIIIè siècle à Figeac, pp. 131-138
  • André SALVAGE, Les tribulations d'Hippolyte Deslacs, pp. 139-142
  • Christophe GALINON, La croix reliquaire de Léon d'Audin de Breingues, ancien chanoine de Rocamadour, pp. 143-148
  • Christiane CONSTANT-LE STUM, Un Quercynois à la cour de Louis-Philippe, pp. 149-155

● 3° fascicule (juillet-septembre 1998)

  • J.P. GIRAULT, Fouilles archéologiques au Puy-d'Issolud (fontaine de Loulié), pp. 165-168
  • Guy MAYNARD, Nouvelles pierres dressées, possibles menhirs, pp. 169-178
  • Gilbert FOUCAUD, Figeac, ville fortifiée, pp 179-188
  • Max AUSSEL, Conditions sous lesquelles Cahors accepte la domination anglaise (janvier 1362), pp. 189-197
  • Jean LARTIGAUT, Habitants de Luzech (1374-1378), pp. 199-209
  • L. DUCOS-PONS, Le quercynois Guillaume Jacob, professeur de médecine dans l'Espagne du XVIIIè siècle, pp. 211-221
  • Paulette AUPOIX, Errare humanum est. De la fiabilité très relative des registres paroissiaux de l'Ancien régime, pp. 223-298
  • André SALVAGE, Un tableau de l'église d'Arcambal représentant Louise de la Vallière, pp. 299-231

● 4° fascicule (octobre-décembre 1998)

  • Pierre DALON, Saint-Namphaise, ermite quercynois du VIIIè siècle, pp. 241-274
  • Gilles SERAPHIN, Aux origines de Castelnau-Bretenoux et Bonneviole : faux castelnau et vraie sauveté ?, pp. 275-280
  • Micheline THOUVENIN-CROUZAT, Séjours et passages de troupes à Cahors au XVIIIè siècle, pp. 281-290
  • Simone FOISSAC, Les débuts de la IIIè République à Figeac, pp. 291-300

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tome CXVIII (année 1997)

● 1er fascicule (janvier-mars 1997)

  • Didier PANFILI, Fulco Simonis (1055-1063) : l'évêque de la réforme grégorienne en Bas-Quercy, pp. 1-20
  • Tibor PATAKI, Hommages rendus aux vicomtes de Turenne (7è partie, 1427-1439), pp. 21-28
  • Jean LARTIGAUT, Face à face et côte à côte, Mariage et affrètement, pp. 29-30
  • Jean LARTIGAUT, Une armoire du château de Cousserans (commune de Bélaye), pp. 31-33
  • Christiane CONSTANT-LE STUM, Relation d'un voyage en Quercy en 1645, pp. 34-36
  • Philippe CALMON, Contribution à l'histoire des protestants de Figeac, pp. 37-42
  • Georges DELBOS, L'abbé Etienne Revignes (1762-1837), insermenté, insoumis, anticoncordataire, pp. 47-68


● 2° fascicule (avril-juin 1997)

  • Jean-Pierre LAGASQUIE, Inventaire complémentaire des dolmens du Quercy, pp. 81-98
  • Tibor PATAKI, Hommages rendus aux vicomtes de Turenne (8è et dernière partie, 1453-1488), pp. 99-122
  • Gilbert FOUCAUD, Lettres de prison d'Antoine Gamel, curé de Nuzéjouls, pp. 123-129
  • Gilbert FOUCAUD, A propos de deux franciscains figeacois, p. 130
  • Françoise AURICOSTE, A propos d'Hippolyte de Montal, pp. 131-136
  • José-Paul VERNE, La route impériale 111 dans le département du Lot. Une étude de son trafic en 1854, pp. 137-143
  • Christiane CONSTANT-LE STUM, Activités des Archives départementales en 1996, pp. 144-145

● 3° fascicule (juillet-septembre 1997)

  • Jean LARTIGAUT, Le repeuplement de Ferrières au XVè siècle. Le repaire, le village et l'église. Naissance d'une coseigneurie directe dans un cadre paroissial, pp. 77-126
  • Gilbert FOUCAUD, Quelques épaves d'Assier, pp. 127
  • Simone FOISSAC, La société figeacoise et l'Eglise au XIXè siècle (du Concordat à 1895), pp. 131-146

Note : la pagination de ce fascicule est erronée.

● 4° fascicule (octobre-décembre 1997)

  • Pierre DALON, Chapelles et oratoires du Lot, pp. 237-282
  • Micheline THOUVENIN-CROUZAT, Les mouvements de troupes à travers le Quercy au XVIIIè siècle, pp. 283-300
  • Philippe CALMON, Quelques éléments sur l'application des lois d'exclusion de Vichy dans le Lot, pp. 301-304

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Tome CXVII (année 1996) 

● 1er fascicule (janvier-mars 1996)

  • Pierre DALON, Le retable des Junies, pp. 1-10
  • Philippe DES LONGCHAMPS, Bourgeois de Bordeaux contre vin de Cahors, pp. 11-24
  • Micheline THOUVENIN, Les notaires apostoliques. Etude de leurs rôles à travers quelques exemples : Cahors, Concots et Saint-Cirq-Lapopie, pp. 25-32
  • Philippe CALMON, La justice à la fin de l'Ancien Régime dans la sénéchaussée de Figeac. II. Les offices judiciaires et leurs titulaires, pp. 33-50
  • G. MAYNARD DE LAVALETTE, Le général Baillot (1741-1818), pp. 51-56
  • Jean THOUVENIN, Une gare nommée "Capdenac", pp. 57-68
  • Henri BOUYSSOU, Léon de Cessac (1841-1891), p. 69

● 2° fascicule (avril-juin 1996)

  • Jean LARTIGAUT, Les instituions judiciaires du Quercy du XIIIè au XVè siècle, pp. 81-90
  • Max AUSSEL, Noël 1241 : Gourdon au temps de l'Inquisition, pp. 91-118
  • André IPIENS, Les "graffiti" médiévaux du cloître de Catus, pp. 119-138
  • Christophe GALINON, Découverte d'une sportelle de Rocamadour à Montchaude (Charente), pp. 139-142
  • Gilbert FOUCAUD, Les tribulations d'un demi-solde, pp. 143
  • Christiane CONSTANT-LE STUM, Les activités des Archives départementales en 1995, pp. 148-149

● 3è fascicule (juillet-septembre 1996)

  • Christine BARET, Souterrains aménagés en Quercy Blanc (Canton de Castelnau-Montratier), pp. 161-224
  • Christiane CONSTANT-LE STUM, Jours fériés du présidial et du sénéchal de Cahors en 1601, pp. 225-230
  • Philippe CALMON, Le refuge de l'hôpital de Figeac, pp. 231-134

● 4° fascicule (octobre-décembre 1996)

  • Florent HAUTEFEUILLE, L'occupation du sol en bas-Quercy d'après les résultats de l'opération archéologique A-20, pp. 241-254
  • Tibor PATAKI, Hommages rendus aux vicomtes de Turenne (6è partie, 1415-1420), pp. 255-270
  • Gilbert FOUCAUD, Deux franciscains figeacois à la charnière des XIIIè et XIVè siècles, pp. 271-276
  • P. BILLIANT, E. GALL, J.-P. GIRAULT, Deux pierres ornées du musée de Martel, pp. 277-282
  • Jean BERGUE, Une sépulture dans le clocher de l'église de Vaillac en 1741, pp. 283-288
  • Jean LARTIGAUT, Une lettre d'Hippolyte de Montal, érudit quercinois (1884), pp. 289-298

La presse en a parlé

Quelques coupures de la presse régionale qui concernent la Société des Etudes du Lot :

 

sel-06-04-2013.jpg

Présentation

La Société des Études du Lot a pour vocation l'étude du patrimoine quercynois (histoire, archéologie, arts et traditions populaires, etc).

38 RUE DE LA CHANTRERIE - 46000 CAHORS

Ancien Archidiaconé Saint-Jean (Voir Historique)

  
La Société possède un fonds d'archives et une bibliothèque à la disposition de ses adhérents.
 En plus des séances mensuelles, elle organise des conférences, des journées foraines, des sorties archéologiques et tient une permanence hebdomadaire.
 Elle édite un Bulletin trimestriel qui rend compte de ses activités et publie ses travaux : 320 pages par an
 Adresse (siège): 38, rue de la Chantrerie 46000 Cahors 
 Permanence et réunions:
 Permanence chaque mardi après-midi de 14h à 17h 
 Séances mensuelles le premier jeudi de chaque mois (18h15 à compter d'octobre 2015) au siège de la Société (sauf en juillet, août et septembre) 
 Séances publiques, sorties archéologiques et journées foraines : annoncées par le Bulletin et la presse locale. 
 Présidence d'honneur:
M. Jean Clottes, conservateur général du patrimoine 
Bureau de la Société:
Président : M. Patrice Foissac 
Vice-présidents : M. Étienne Baux, Mme Valérie Rousset 
Secrétaire général : M. Philippe Deladerrière 
Secrétaire adjoint : M. Bruno Sabatier 
Trésorier : M. Alain Gérard 
Trésorier adjoint : M. Michel Serin
Bibliothécaire : Mme Guylène Serin
Bibliothécaire honoraire : M. Jean Delmon
Conseil d'administration:
En plus des membres du bureau : M. Etienne d'Alençon, Genevieve Dreyfus-Armand, Mlle Simone Denjean,MM. Michel Lorblanchet, Didier Rigal, Jean Royere, Michel Serin
Délégués auprès de la Fédération:
M Étienne d'Alençon
Déléguée aux journées et excursions:
Mlle Simone Denjean

Historique du siège

La Société des Etudes du Lot à son siège au 38, rue de la Chantrerie, dans le bâtiment de l'Archidiaconé Saint-Jean
La Société des Etudes du Lot à son siège au 38, rue de la Chantrerie, dans le bâtiment de l'Archidiaconé Saint-Jean

 

                                                                  

cartes-pos-SEL.jpg
Source Google map
 

L'ARCHIDIACONÉ SAINT-JEAN (*)

par Bruno TOLLON            
                   

Pour comprendre le monument et l'intérêt qu'il présente, il est indispensable de replacer sa construction dans l'histoire de l'ensemble du quartier canonial. L'étude toute récente de Mireille Bénéjeam a démontré comment ce vieil ensemble médiéval a été remodelé avec les campagnes de travaux qui vont donner aux principaux dignitaires du diocèse la possibilité de loger dans de véritables hôtels particuliers. Tout l'espace, entre la cathédrale et le Lot et celui compris entre le couvent de la Daurade au nord (actuelle place de la Daurade) et la rue Saint-Jammes au sud, était partagé entre l'évêque et les dignitaires du chapitre (1). Ces transformations ont été favorisées par la politique de prestige d'Antoine d'Alamand, évêque de Cahors à la fin du XVe siècle, qui désigna ses neveux et ses amis aux dignités canoniales. Outre les embellissements qu'on connaît dans la cathédrale et le cloître, ces derniers auront aussi à cœur de construire de véritables résidences aristocratiques (2). En ce qui concerne les bâtiments situés à l'est de la cathédrale on peut se reporter au cadastre napoléonien (fig. 1). Il montre que les cours et les constructions conservaient encore la répartition évoquée dans les cadastres des XVIe et XVIIe siècle (3). L'archidiaconé est mentionné à plusieurs reprises à ces occasions au titre des biens nobles sans qu'on n'apprenne rien de ses origines. Avant de se livrer à l'étude archéologique de l'édifice, on peut résumer rapidement son histoire récente ; l'archidiaconé, qui n'était plus un bien privé depuis le XVIIe siècle (après avoir appartenu à Christophe de Saint-Sulpice en 1593), mais se trouvait englobé dans les possessions de l'évêché affectées aux dignitaires, fut vendu comme bien national en 1791, racheté par la ville en 1825 pour servir de presbytère et de local à la Chantrerie (4). Son classement au titre des Monuments historiques et la restauration de 1950 restent les derniers épisodes marquants de l'histoire du monument (5).

fig01.jpg

Figure 1 : Cahors, le quartier canonial au début du XIXe siècle
Extrait du cadastre de 1812, section N, feuille 4, échelle 1/625. Les parcelles nos 1391 et 1392 correspondent au grand archidiaconé et à son jardin. On note l'existence d'une clôture divisant les deux jardins : ce qui justifie la présence des deux passages indépendants qui servent d'accès, encore aujourd'hui, depuis la rue de la Chantrerie.

fig02.jpg

Figure 2 : Plan des dépendances de la cathédrale de Cahors
Entre le cloître à l'ouest, la grande sacristie (ancienne chapelle Saint-Antoine) au nord et la rue de la Chantrerie à l'ouest. L'archidiaconé Saint-Jean disposé en L occupe le côté sud de cet ensemble.
(Service départemental de l'architecture et Inventaire général Midi-Pyrénées).

 
Avant d'étudier l'archidiaconé proprement dit, il convient d'évoquer les bâtiments qui ferment la cour et le jardin (qui occupent l'est du cloître) et prolongent l'actuelle grande sacristie (fig. 2). En effet contre cette chapelle Saint-Martin (élevée entre 1328 et 1337) est venu s'appuyer un bâtiment à deux niveaux, tous deux couverts de deux travées de voûtes d'ogives. A l'étage, une belle cheminée appuyée sur le mur occidental montre une mouluration caractéristique de la fin du XVe et du début du XVIe siècle (fig. 3) : on y remarque les armes du chapitre sur le blason qui occupe le centre du manteau. Cette indication qui signale la part prise par les chanoines à sa réalisation mise à part, nous ne savons rien de la destination de ce corps de bâtiment, au reste, très soigné. Il communique avec la grande sacristie par une porte avec sculptures caractéristiques avec tympan aigu à choux frisés et gables latéraux, où figurent aussi les armes du chapitre tandis que les grandes armoiries au-dessus du linteau de la porte seraient celles des d'Alamand (6) (fig. 4).
 fig03.jpg
Figure 3 : Salle dite de Saint-Étienne à l'étage de l'arrière-sacristie. 
La cheminée porte les armes du Chapitre
Cliché Inventaire général Midi-Pyrénées
fig04.jpg
Figure 4 : Porte de communication 
entre la grande sacristie et l'arrière-sacristie
 
 
L'étage de l'arrière-sacristie est accessible par un escalier construit hors œuvre (fig. 2). Ses courtes volées droites séparées par un noyau, des retours à moitié tournants et des paliers associent les mérites de la vis et de l'escalier droit rampe sur rampe. Son emplacement est dicté par la volonté de donner accès à la fois au bâtiment nouvellement construit et aux étages d'une tour carrée beaucoup plus ancienne sur laquelle il prend également appui : celle-ci paraît érigée sur des assises romanes, mais ses ouvertures – visibles de la cour et en particulier celle ouverte sur le coin avec un meneau d'angle – attestent une campagne contemporaine des aménagements qu'on vient de décrire. Il convient de signaler qu'une autre maison canoniale, rue de la Chantrerie, présente la même particularité. Enfin, sous la toiture à quatre pentes, le dernier étage est percé d'œils de bœuf qui semblent appartenir au XVIIe siècle. Au rez-de-chaussée, la pièce basse de la tour a conservé une voûte de briques en coupole surbaissée. A ce niveau il reste une porte de communication en plein cintre. Côté nord un étroit corridor s'ouvre sur une cour qui appartenait depuis le XVIe siècle aux dépendances de l'évêché : c'est là que se trouvaient les écuries de l'évêque. Côté sud, la salle basse et le premier étage de la tour communiquaient avec l'archidiaconé par une galerie à deux niveaux. Ce bâtiment a été trop remanié pour permettre une bonne analyse archéologique. Mais on peut penser que cet élément de liaison dut jouer un rôle dans la vie du quartier canonial (7).
On pénètre aujourd'hui dans la grande cour de l'archidiaconé soit par le cloître, par une porte timbrée des armes des Caretto (1514-1553), soit par la rue de la Chantrerie. Le plan (fig. 2) montre la présence d'un corps de passage dont l'épaisseur a été doublée au XIXe siècle par l'adjonction du bâtiment qui abrite l'escalier actuel du presbytère. Mais au rez-de-chaussée les structures anciennes sont conservées. On trouve du sud au nord, un vestibule d'entrée voûté d'ogives dont l'arc sur la rue a été repris au XVIIe siècle, puis une pièce trapézoïdale où se trouve l'entrée actuelle du presbytère avec le même type de voûte; enfin un autre passage, voûté comme les précédents qui aboutit sous la galerie précédemment décrite. La présence, au XIXe siècle encore, d'un mur de clôture séparant en deux l'espace de la cour et dont les pierres en boutisses sont encore visible sur l'angle du bâtiment de l'archidiaconé, justifie l'existence de ce passage d'accès aux voûtes maladroitement montées (on y retrouve le profil « coudé » des nervures observées par Mireille Bénéjeam dans la chapelle Saint-Martin (autrefois Saint-Génesbert dans la cathédrale) (8). Le plan cadastral de 1812 montre que la partition de la cour de l'archidiaconé était encore une réalité au début du XIXe siècle, mais aucun document ne permet de donner l'explication satisfaisante de cette situation (fig. 1). Il reste qu'au moment des travaux de construction de son propre logis, le grand archidiacre a voulu aménager une entrée solennelle avec vestibule voûté largement ouvert du côté de la cour et dont les formes régulières sont caractéristiques des ambitions du moment. 
fig05.jpg
Figure 5 : Le grand archidiaconé, la façade sur cour de l'aile sud

Le logis proprement dit construit alors par le grand archidiacre comprend deux corps de bâtiment établis en équerre; l'aile méridionale profitait, en réalité, de la présence de bâtiments médiévaux dont il reste une cave, directement accessible depuis la rue de la Chantrerie et des baies obturées – l'une d'elle se voit encore dans le passage d'entrée. Il est aisé de le vérifier en regardant la façade sur cour de cette aile sud (fig. 5) : des chaînages, des fenêtres bouchées en témoignent. La construction nouvelle concerne la travée de l'escalier où se trouve la porte d'entrée et l'aile en retour à l'ouest avec son pignon intact. Les autres travées de l'aile sud ont reçu de nouveaux percements avec une belle fenêtre à meneaux au premier étage. Mais il convient de remarquer que celle qui la surmonte est une réplique du siècle dernier. Cette transformation est à placer au moment de l'aménagement définitif du presbytère avec le bâtiment appuyé sur le corps d'entrée. La travée de l'escalier se caractérise par une composition régulière. Une ornementation plus riche et la disposition symétrique des baies la signalent d'emblée. Le décor italianisant caractérise la porte et la baie qui la surmonte. Les pilastres et les ébrasements (avec des éléments remplacés et sculptés à l'identique en 1950), comme le décor entre le linteau de la porte et l'allège de la fenêtre, ont reçu une ornementation de rinceaux encadrant le blason (bûché) et un décor de balustre sur les pilastres.

fig06.jpg fig07.jpg

A gauche, figure 6 : Le grand archidiaconé, 
la façade sur cour de l'aile ouest

A droite, figure 7 : Le grand archidiaconé,
médaillon de l'aile sud, façade sur cour


l'étage la grande fenêtre à meneaux, aux profils traditionnels, est encadrée elle aussi de pilastres ornés de candélabres en méplat et d'un entablement avec panneaux de rinceaux sur la frise. Au second étage on retrouve une corniche à larmier. Le même style caractérise les deux fenêtres de l'aile en retour (fïg. 6). Ce qui unifie les deux façades, c'est le recours aux médaillons. On doit y voir le témoignage le plus intéressant de l'adhésion à la nouvelle culture. Ils sont associés aux baies qu'ils accostent. Ainsi tout à fait à gauche de la façade la présence d'un médaillon (masqué par une gouttière) peut faire penser qu'une fenêtre à meneaux semblable à celle du centre de la façade occupait la place prise aujourd'hui par une porte. Ces bustes en bas-relief mais dont la tête, largement détachée, s'enlève sur un fond en cuvette ou bien, pour les médaillons qui occupent les petites fenêtres placées de part et d'autre des baies des étages, sur un fond godronné. On retrouve ce procédé sur l'aile occidentale. Un des mieux conservés de la façade du midi montre un mâle personnage coiffé d'un béret et vêtu d'une chemise au col serré. En revanche, il a passé son bras sous un large vêtement et sa main droite posée sur la poitrine retient la bordure du costume (fig. 7). Le sculpteur a retrouvé ici une attitude caractéristique des figures de magistrats romains, attestant ainsi l'emprunt à des sources classiques. Le snobisme du médaillon, pour reprendre une expression d'André Chastel, fournirait donc un gage de culture humaniste. La disposition un peu maladroite de ces médaillons sur la façade ne doit pas faire croire à un jeu de hasard, on retrouve la même formule sur une maison de la rue droite (rue Nationale) (9).
fig08.jpg
Figure 8 : Le grand archidiaconé, détail de la travée de l'escalier
Lithographie extraite de Taylor et Nodier,Voyages pittoresques et romantiques de l'ancienne France

vol. 1, 2e partie, Paris (1835), d'après le dessin de Dauzats

La travée de l'entrée avec sa composition centrée signale la présence de l'escalier. Le recours aux gravures anciennes permet une autre constatation. L'une des illustrations des Voyages pittoresques et romantiques de l'ancienne France (1835) montre une « maison de la Renaissance » (fig. 8) qui n'est autre que la travée centrale de l'archidiaconé. La lithographie suggère que le deuxième étage dépassait les toitures voisines à la manière d'un pavillon. L'auteur du dessin a donc tenu compte de l'appareil soigné qui caractérise une reprise du mur à ce niveau. Ce coup de sabre est un témoignage des transformations du logis quand la cage d'escalier en construction est venue s'appuyer sur le bâtiment médiéval. Faut-il penser que cette travée dépassait le niveau des éléments voisins, comme le suggère la gravure qui propose sans doute une restitution. Il n'y pas de réponse assurée mais on a remarqué que la travée voisine montre à l'étage une fenêtre rapportée (fig. 5). En revanche, il est assuré que la travée d'escalier était marquée par une toiture indépendante dont la charpente a été conservée. Cette couverture en pavillon signalait donc avec vigueur la présence de la cage d'escalier.
Comme au château de Montal la cage d'escalier est disposée dans œuvre et elle constitue l'élément le plus soigné de l'ensemble. Son parti est tout à fait neuf avec ses volées droites disposées rampes sur rampes et ses moitiés tournantes. Il s'ouvre sur un corridor éclairé en façade et bénéficie d'une position qui le place à l'articulation des deux corps de bâtiment, jouant ainsi un rôle distributif entre les salles du côté de la rue et les deux grandes chambres construites dans l'aile occidentale (fig. 2). De ce côté l'escalier laisse la place à une petite pièce aveugle à chaque niveau. Elle reçoit de la lumière à partir du corridor par une ouverture munie de barreaux à côté de la porte. Le caractère spectaculaire de l'ensemble provient des couvrements dont la variété étonne. Les paliers ont reçu des voûtes à liernes et tiercerons comme la première moitié tournante (coupe fig. 9). Le revers des marches est délardé pour les parties droites de la première volée et des voûtes d'ogives et des plafonds caractérisent la deuxième volée (fig. 10). La belle qualité du matériau et la profusion des nervures attestent l'importance que revêt cet élément dans la conception d'ensemble de l'édifice aristocratique. La volonté d'avoir recours à l'art du trait et de dessiner des couvertures clavées à nervures multiples fonctionne ici dans un espace si étroit que les voûtains n'occupent pas plus de surfaces que les nervures elles-mêmes – ce qui souligne le caractère purement ostentatoire de la solution préconisée.
D'ailleurs les armes du bâtisseur figurent à l'emplacement attendu, face à l'entrée, sur le culot qui s'appuie sur le mur noyau du degré. Il est écartelé aux 1 et 4 plein et aux 2 et 3 lion passant à la queue fourchue. On peut le distinguer aussi, à l'extérieur, sur le linteau de la porte. Il vient d'être identifié comme appartenant à la famille de Massault dont un membre, Guillaume, était archidiacre de Tornès en 1528 (10). Les portes donnant sur les paliers sont toutes ornées d'une corniche à retours qui repose sur des culots animaliers, de tradition gothique, comparables à ceux qui ornent les larmiers des fenêtres. Les voûtes ont un profil à cavet et filets, mais toutes les clefs pendantes ont disparu. Il faut signaler qu'on retrouve ici les nervures déformées employées pour la plupart des constructions réalisées depuis 1451 dans la cathédrale (ancienne chapelle Saint-Gausbert) ou ses dépendances (chapelle du Saint-Esprit aujourd'hui Saint-Gausbert ouvrant sur le cloître) (11). Jamais ambition aussi manifeste n'a été associée à une maladresse plus apparente.
fig09.jpg
  1. 9 : Coupe de l'escalier
    (Service de documentation,
    Inventaire général Midi-Pyrénées)
fig10.jpg
Figure 10 : Vestibule de l'escalier monumental
On note au fond du corridor les portes jumelles donnant accès 
aux deux chambres de l'aile ouest et les voûtes à liernes 
et tiercerons offrant ces profils «coudés» à la retombée de certaines nervures

C'est donc autour du grand escalier que s'organise toute la demeure. La réalisation pouvait avoir un caractère de prototype si l'on en juge par la variété des solutions apportées au couvrement, par les dimensions du corridor qui s'ouvre sur les deux chambres et qui s'élargit pour permettre un accès commode par deux portes jumelles séparées par un mur en épi. On sent bien ici la volonté nouvelle de créer des unités indépendantes pour chaque « logis » (fig. 2 et 10). La travée d'escalier de l'archidiaconé constitue un jalon d'un intérêt primordial dans l'histoire de cet élément (fig. 11). A l'époque où les hôtels particuliers utilisent encore la tourelle d'escalier en vis, on peut voir ici une expression du renouvellement de ce dispositif. Le château de Cieurac construit peu de temps auparavant montrait une expérience comparable avec un escalier dans œuvre, mais il avait encore la forme d'une vis assortie à chaque étage d'un palier placé en avant de son périmètre. Un autre trait l'associe à l'archidiaconé avec la surélévation de sa cage qui forme une tourelle en pavillon au-dessus du comble du château (12). Le rapprochement le plus évident se trouve au château de Montal dont l'aménagement mieux conduit et plus spectaculaire – grâce aux arcades qui creusent le mur noyau – allait constituer un prototype (13) qui rejoint les autres tentatives un peu antérieures ou contemporaines des châteaux de Josselin, de Châteaudun ou de Bury (14). Dans le Lot, enfin, Assier réunit les types d'escalier de Bury avec volées droites rampe sur rampe et repos dans les parties détruites et de Montal pour l'escalier qui subsiste dans l'aile d'entrée (15). 
fig11.jpg
  1. 11 : Départ de l'escalier rampe sur rampe avec 
    les compartiments de voûte et les armoiries de la famille 
    de Massaut au premier plan

A la différence de Montal l'escalier de l'archidiaconé n'est pas surmonté d'une chambre haute mais au deuxième étage une partie de sa surface est occupée par une petite pièce, définie par une cloison lambrissée et une claire-voie, dont la vocation reste difficile à préciser. Ses murs conservent d'importants vestiges d'un décor mural peint à la détrempe. On y voit de grands bouquets sous des arcades à profil classique qui comportent en leur centre une clef pendante (fig. 12). Cet aménagement est ancien même si une tradition orale, chez les chanoines de la cathédrale (recueillie il y a quelques années), désignait cette pièce comme l'oratoire. Les peintures qui mériteraient un entier dégagement et une restauration appartiennent au XVIIe siècle. Par ailleurs le lambris en place depuis l'origine porte des motifs de palmettes et des médaillons exécutés au pochoir avec le sigle I. H. S. surmonté d'une croix à triple traverse. La présence de cette petite pièce, au décor particulièrement soigné, témoin d'un aménagement répondant à un but précis – peut être un oratoire et ceci dès le XVIIe siècle – justifie encore le choix de cette travée pour des raisons de prestige aisément compréhensibles. La tradition de la chapelle en haut de l'escalier est une proposition française dont les exemples sont nombreux (15).


fig12.jpgFigure 12 : L'oratoire du second étage
Détail : le décor d'architecture peint sur la paroi montre de grands bouquets de fleurs inscrits dans des arcades à clefs pendantes (XVIIesiècle)

Des motifs comparables à ceux du lambris de la petite pièce haute de l'escalier se retrouvent ailleurs et en particulier dans la pièce principale de l'aile occidentale. La grande chambre ouverte sur la cour, au premier étage conserve un plafond caractéristique du XVIe siècle avec des rangs de solives posées entre les grosses poutres : elles sont soutenues par des consoles de profil classique et une pièce de bois longitudinale (fig. 13). L ensemble conserve des motifs peints au pochoir sur les poutres et le long du mur. Un sondage récent a révèle la près d'une frise et de médaillon, peints sur enduit sous le niveau des poutres.

fig13.jpgFigure 13 : La grande chambre de l'aile ouest, décor du plafond

La cheminée de stuc manifestement reprise au XVIIIe siècle s'appuie sur le mur pignon qui forme le petit côté de cette aile La pièce voisine a conservé la même poutraison sans décor apparent. Sa cheminée ornée d'un décor de bois accuse le XVII' siècle avec ses pilastres, ses deux corniches et le motif semi-circulaire qui décore la hotte : il était manifestement destiné à servir de cadre à une peinture. Dans cette pièce vient d'être découverte une inscription peinte en grandes capitales romaines exécutées en noir sur l'enduit clair. Ce texte latin – (un sondage pratiqué sur les autres parois prouve qu'il court bien autour de la pièce) – est tiré de l'Evangile de saint Jean, XX, 19. Ces quelques constatations prouvent l'intérêt qu'il y aurait à soumettre l'édifice à une véritable enquête archéologique.
Tel qu'il apparaît aujourd'hui, l'ensemble de l'archidiaconé atteste l'ambition du grand dignitaire du diocèse et de ses successeurs immédiats à s'entourer de toutes les images du pouvoir. Le monument bénéficie de toutes les composantes attendues de la demeure nobiliaire avec la succession, – qui bientôt va devenir canonique – du vestibule voûté, de la cour d'honneur et du logis principal (installé dans plusieurs bâtiments) desservi par un escalier monumental mis en évidence par une travée ornée de façon plus spectaculaire. A ce titre le grand archidiaconé mérite de figurer en bonne place dans l'histoire de l'invention de l'hôtel particulier français.


Cet article a été publié dans : 
Congrés archéologique de France, Quercy, 
(Congrès tenu en 1989), Société Française d’Archéologie, Paris, 1993.


NOTES :

(*) Il s’agit là des locaux occupés en partie par la Société des Études du Lot depuis janvier 2009.
(1) Mireille Bénéjeam, Cahors et sa cathédrale, architecture et urbanisme à la recherche d'une unité. L'exemple de l'époque gothique. Thèse de doctorat, Université de Toulouse-Le Mirail (1989), t. 1, 357 p., t. 2, p. 358 à 497 dactylographiée. A été résumée dans deux articles parus sous le même titre dans le Bulletin de la Société des Etudes du Lot, 3e fascicule, 1990, p. 193-214 et 1091. Et pour la place dans la ville, Jean Lartigaut, Cahors, Atlas historique des villes de France, C.N.R.S., 1983.
(2) Thèse citée p. 92, 97 et 103-154, et article cité, B.S.E.L., 1990, p. 201-204 et 204-205 ; et Cahors, la cathédrale, Lot, Images du Patrimoine, Toulouse, 1991, en particulier les articles de Mireille Bénéjeam et Maurice Scelles, p. 16-17 et 72-75.
(3) Etudiés par Mireille Bénéjeam dans sa thèse. Elle a complété l'étude pionnère de J. Calmon et R. Prat, Les cadastres des XVIe et XVIIe siècles de la ville de Cahors, Cahors, 1947, t. 1, 372 p., et des mêmes auteurs, Tableaux de classement des maisons par rue pour les quartiers du Pont-Vieux et du Pont-Neuf de Cahors, 1500, 1606, 1650, Cahors, 1957-1959, t. 2, 231 p.
(4) M. Bénéjeam, thèse citée, p. 151, « le grand archidiaconé consistant en deux corps de logis, cour et jardin [confrontant] du levant la rue allant de la Daurade aux Pénitents, midy au sieur Lagarde, couchant à la Maîtrise et cloître de la cathédrale, le nord aux écuries de l'évêché » fut estimé à 10.000 livres. Et dans son article cité, p. 200, l'extrait du cadastre de 1812 (reproduit ici fig. 1) est accompagné d'une légende analytique permettant de comprendre l'évolution du quartier canonial. L'archidiaconé est classé Monument historique.
(5) Le dossier des restaurations reste muet sur les conditions d'exécution des travaux de sculpture pour remplacer les éléments défectueux du portail. Cependant des moulages pratiqués avant dépose sont encore entreposés dans la cave du monument et devraient permettre une étude approfondie.
(6) J. Daymard, Le Vieux Cahors, Cahors, 1927, p. 168. Le blason des Lalemand a été également identifié par Jean d'Alauzier à l'église des Arques (Lot).
(7) Mireille Bénéjeam, thèse citée, t. 1, p. 78-79 et p. 104, mentionne un passage des Chroniques de Fouilhac (XVIIe siècle), évoquant l'existence d'une galerie qui permettait d'aller directement du Palais du grand archidiacre à la cathédrale.
(8) Cahors. La cathédrale, Lot, dans Images du Patrimoine, Publication de l'Inventaire, Toulouse, 1991, p. 16-17 (figure).
(9) Nous devons à Maurice Scelles d'avoir attiré notre attention sur ce rapprochement avec l'immeuble du n° 247, de la rue Nationale, qu'il veuille bien trouver ici l'expression de notre gratitude. Le thème du médaillon mériterait une étude particulière. Un article de Lola Sleptzoff, Un motivo de arte ornemental frances durante la primavera mitad del siglo XVI : Los medallones esculpidos con cabezos o bustos, dans Cuadernos internacionales de historia psicosocial del arte, Barcelone, n. 1, octobre 1982, p. 19-37, 8 figures, esquissait déjà cette réflexion d'ensemble. Les façades de l'archidiaconé totalisent quatorze bustes masculins et féminins dont il est difficile de préciser le caractère tant ils sont aujourd'hui dégradés On retrouve ailleurs des initiatives assez comparables. Par exemple l'hôtel de Bernuy à Toulouse dont les campagnes de travaux, entre 1505 et 1530, sont marquées par le recours au médaillon pour enrichir la tour d'escalier, comme la façade sur rue (cf. Bruno Tollon, Toulouse ville « plateresque » ? Note sur le problème des échanges artistiques avec l'Espagne au XVIe siècle, dansLas influencias mutuas entre España y Europa a partir del siglo XVI. Actes du colloque tenu les 5 au 7 novembre 1985 Herzog August Bibliothek, Wolfenbùttel, 1988, p. 139-152, fournit la bibliographie).
(10) Maurice Scelles, dans La cathédrale de Cahors, Lot, dans Images du Patrimoine, 1981, p. 72-74, et une note de Calmon dans les comptes rendus de séance du 5 mai 1960, publiés dans le Bulletin de la Société des Etudes du Lot, p. 136.
(11) Mireille Bénéjeam, dans La cathédrale de Cahors, 1981, op. cit., p. 16-17.
(12) Monique Escat et Bruno Tollon, L'apparition de l'escalier droit dans les châteaux du Quercy, dans Cahors et le Quercy, Actes du XXXIIe Congrès d’études tenu à Cahors, juin 1977, publié par la Société des Etudes du Lot, 1978, p. 261-275.
(13) Sophie Cueille, dans le volume du Congrès, passim(14) Jean Guillaume, L’escalier dans l'architecture française de la première moitié du XVIe siècle, dans L'Escalier dans l'architecture de la Renaissance, Paris, 1985, p. 31 et fig.
(15) Cf. notice consacrée à Assier dans le volume du Congrès.